La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Problèmes d’humidité ?

Posté le 22/04/2018
Présence de moisissures sur la partie interne du revêtement de gypse?
Des traces noirâtres apparaissent encore une fois sur vos cadres de fenêtres, dans les coins de vos murs ou sur le plafond?
Votre bâtiment a peut-être un problème!
 
 
 
Humidité dans certaines unités d’habitation

Pour vous aider à comprendre et à régler vos problèmes d’humidité et d'apparition de taches noirâtres dans certains coins de vos unités d’habitation, vous trouverez ci-dessous quelques renseignements pour vous permettre de comprendre ce qu’est l’humidité et les méthodes pour la prévenir.

Condensation

Condensation occasionnée par l'humidité excessive.
La vapeur d’eau devient un problème lorsqu’elle se condense. Ceci se produit lorsque l’humidité atteint son point critique et que l’air ne peut plus contenir de vapeur d’eau. Ce phénomène est appelé condensation et est particulièrement visible dans les fenêtres et sur certains coins de murs.

À titre d’exemple, prenons la condensation sur les fenêtres. Lorsque l’air entre en contact avec la fenêtre froide, il perd de sa chaleur et ne peut plus contenir toute la vapeur d’eau et une partie de celle-ci se condense sur la surface froide de la fenêtre. Plus la fenêtre sera froide, plus le givre apparaîtra. La température de la fenêtre est influencée par son type de vitrage et sa conception physique. La cuisine et la salle de bains sont plus propices à la formation de condensation.

Un taux d’humidité relative conservé entre 30% et 50% aide à prévenir les maux de gorge causés par l’air trop sec et procure une sensation de chaleur et de confort. De plus, cela évite un fendillement excessif des planchers de bois (si applicable).
 
Par ailleurs, si le taux d’humidité est supérieur à ceux indiqués au tableau ci-après, les vitres peuvent s’embuer et se givrer, les murs et plafonds se tacher, la peinture s’écailler, la moisissure et les mauvaises odeurs se manifester. Lorsque l’humidité relative est supérieure à 50%, les maladies transmises par l’air sont plus difficiles à éviter. La condensation qui apparaît sur les fenêtres peut constituer un bon indice de l’humidité relative intérieure.

Température extérieure (ºC)             Taux d’humidité recommandé 
                                                                        à l'intérieur à 20ºC
                                                         
-30ºC..........................................................................20%

-30ºC à – 24ºC............................................................20%

-24ºC à – 18ºC............................................................25%

-18ºC à – 12ºC............................................................35%

-12ºC et plus .............................................................40%

Il existe un certain nombre de sources d’humidité très importantes à l’intérieur d’une habitation. Ainsi, les occupants et leurs activités créent une grande partie de cette vapeur d’eau. Mais aussi, faut-il considérer les bains, les douches et les activités domestiques normales. Souvent, les plantes, le lavage des planchers de même que le lavage et le séchage du linge, représentent une source d'humidité encore plus importante, surtout si la sécheuse n’est pas raccordée à l’extérieur ou que des vêtements sont étendus sur un séchoir. Le tableau ci-après indique d’ailleurs la quantité d’humidité dégagée par diverses activités domestiques pour une famille de 4 personnes.

Quantité d'humidité ajoutée à l’air par diverses activités domestiques

Activités                                                                        Humidité en litres 
(famille de 4 personnes)                                        par semaine

Cuisson (3 repas/jour/semaine)....................................6,3
Vaisselle (3 fois/jour/semaine)......................................3,2
Bain (0,2 litre/douche) (0,05 litre/bain)........................2,4
Lessive (par semaine)....................................................1,8
Séchage du linge à l’intérieur ou
dans une sécheuse sans évent (par semaine)............10,0
Lavage de plancher par ................................................1,3
surface de 9,3 m.c. (100 pi.ca.)
Respiration et sudation normales des occupants......38,0

PRODUCTION TOTALE D’HUMIDITÉ / SEMAINE             63,0

Conclusion

En conclusion, vous comprenez que le taux d’humidité est directement relié à l’usage des lieux par les occupants. La méthode la plus simple pour diminuer le taux d’humidité en hiver est l’installation d’un échangeur d’air récupérateur de chaleur. Cependant, pour les unités d’habitation où ces travaux sont difficiles à réaliser, il peut être possible d’installer des ventilateurs de salle de bains que les occupants prendront soin de faire fonctionner pendant l’utilisation du bain et de la douche, mais aussi quelques minutes après en avoir terminé ou même durant les périodes où de l'humidité est présente sur les vitres de l’immeuble. Aussi, l’emploi d’un déshumidificateur peut être très utile pour réduire le taux d’humidité, notamment dans les sous-sols.
Cependant, pour les logements qui ne sont munis d’aucun système de ventilation mécanique, nous recommandons aux occupants d’abaisser le chauffage quelques minutes par semaine et d’ouvrir les portes et fenêtres le plus possible afin de permettre une bonne ventilation et une diminution rapide du taux d’humidité.
Si vous désirez obtenir de plus amples informations sur nos services, n'hésitez-pas à nous contacter. 

Téléphone (418) 407-1909 Sans frais 1-877-407-1909
contacter@cebqc.ca