La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

L’entretien d’un échangeur d'air récupérateur de chaleur (VRC)

Posté le 22/04/2018

Le nettoyage de votre appareil de ventilation (échangeur d'air) est une étape importante de l'entretien de votre système. Un appareil contaminé par de la poussière, des bactéries et des moisissures peut amener des problèmes de santé aux occupants de la maison. 

Selon santé Canada le nettoyage des conduites d'air doit être exécuté aux 3 ans, tandis que la vérification et l'entretien de votre appareil d'échangeur d'air doit être exécuté sur une base régulière, soit au 3-4 mois. L'entretien de l'appareil consiste au nettoyage des filtres, du boîtier et du noyau. Le ventilateur récupérateur de chaleur (VRC) de votre maison peut contribuer à y constituer un cadre de vie sain, tout en réduisant les factures de consommation de chauffage. Il suffit de suivre sept étapes simples.

Sept étapes pour l'entretien d'un échangeur d'air récupérateur de chaleur (VCR).

Étape 1 : Arrêtez  et débrancher le VRC
 Tout d’abord, arrêtez, puis débranchez le VRC. 
 
Étape 2 : Nettoyez ou remplacez les filtres à air
Les filtres sales ou encrassés risquent de compromettre l'efficacité de la ventilation. Tentez de nettoyer les filtres au moins tous les deux mois. Les filtres de la plupart des nouveaux modèles de VRC peuvent s'enlever facilement, se nettoyer à l'aide d'un aspirateur et se laver avec de l'eau et du savon doux avant d'être remis en place. Les modèles plus anciens comportent des filtres remplaçables. 
 
Étape 3 : Vérifiez la prise d’admission d’air de l’extérieur et les conduits d’évacuation
Enlevez les feuilles, les résidus de papier ou les autres débris obstruant les conduits du VRC. Sans ce mouvement d’air essentiel, le VRC ne fonctionne pas comme il se doit. Au cours de l’hiver, enlevez la neige ou le givre qui risquent d’obstruer les conduits à l’extérieur.
 
Étape 4 : Inspectez le conduit d’évacuation d’eau de condensation
Vérifiez si le VRC est relié à un conduit d’évacuation d’eau de condensation, petit tuyau situé au bas de l’appareil. Si tel est le cas, versez environ deux litres d’eau chaude propre dans chaque bac d’eau de condensation à l’intérieur du VRC pour s’assurer que l’écoulement se fait librement. S’il y a refoulement, nettoyez le conduit d’évacuation.
 
Étape 5 : Nettoyez le noyau
Consultez le manuel du fabricant pour obtenir les directives à suivre concernant le nettoyage du noyau de l’échangeur de chaleur. Passez l’aspirateur sur les parois du noyau et lavez-les à l’aide de savon doux de façon à y réduire l’accumulation de poussière.
 
Étape 6 : Nettoyez les grilles et inspectez les conduits
Une fois par année, vérifiez l’état des conduits reliés au VRC. Enlevez et inspectez les grilles couvrant l’extrémité des conduits, puis passez l’aspirateur à l’intérieur des conduits près des grilles. Un nettoyage plus approfondi des conduits s’impose à tout les 3 ans, adressez-vous à votre technicien qualifié pour cette tâche.
 
Étape 7 : Vérifiez les ventilateurs
Enlevez la poussière qui s’est accumulée sur les pales en les brossant doucement. La plupart des nouveaux modèles de VRC sont conçus pour fonctionner continuellement sans nécessiter de lubrification, mais s’il s’agit d’un ancien modèle, versez quelques gouttes d’huile lubrifiante à moteur dans l’orifice d’admission prévu à cet effet. Pour des instructions complètes, veuillez consulter votre manuel d’entretien.